AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On the "corde raide" [Pv avec Rachel Bride ]

Aller en bas 
AuteurMessage
James Mark
Créateur en tout genre
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 35
Localisation : Chez Sarah Carther
Age du perso : 25 ans
Groupe : aucun
Date d'inscription : 18/04/2008

My Rock Life
Cote de Popularité:
6/100  (6/100)
Relationship:

MessageSujet: On the "corde raide" [Pv avec Rachel Bride ]   Lun 21 Avr - 0:17

Un centre commercial. Soit des centaines de personnes qui marchent d'un pas trop pressé, sans se soucier les une des autres, concentrées uniquement sur leurs propres soucis, leurs nombrils en manque de consommation, leur nouvelle paire de chaussures. Des centaines de personnes qui se bousculent, s'interpellent, s'insultent, toussent, crient, pleurent. Des centaines de personnes réunies dans un espace clos et commun et qui pourtant ne partage qu'une chose: leur manque totale de sociabilité.

Bref pas le genre de lieu où l'on s'attend à retrouver James. Mais parfois on à pas le choix, on se retrouve obligé de se rendre dans ce genre de lieu bondé, obligé de battre de coudes pour ne pas se laisser embarquer par un flots d'acheteurs trop visés à leurs téléphones cellulaires pour voir le petit jeune qui tente de se frayer un chemin dans cette masse sans nom. Oui parfois il y à des impératifs, des urgences desquelles dépendent notre survie. par exemple acheter une nouvelle corde pour son violon... C'est le cas de Jamy. C'est pourquoi il se débat dans le centre commercial. Une esquive à gauche pour éviter le sosie de Paris Hilton et son ridicule chien. Pas envie d'avoir un procès pour maltraitance sur animaux (quoi que ce manteau canin en cuir rose, ça, c'est de la maltraitance !). Puis un esquive à droite pour ne pas percuter un golden boy et lui salir ses magnifiques chaussures en daim. Ça doit surement exister aussi la maltraitance des chaussures de business man. Par contre a maltraitance de musicien, touriste qui plus est, à la recherche d'une magasins spécialisé...nada. C'est pourquoi le jeune homme se bat pour sa survie. Mais malgré tout ses efforts il rentre dans quelques passants qui se retournent avec des regards outrés qui en disent long sur ce qu'ils peuvent bien penser des gamins de ce genre. Non mais vraiment ces cheveux ébouriffés, ce jean, cette veste en cuir, ce t-shirt à l'effigie d'un sombre groupe de rock (forcément les béruriers noirs c'est peu connu dans le coin). Et en plus ça rentre dans les honnêtes citoyens qui, eux, marchent bien droit devant eux dans leurs pompes trop chères.

Après un énième grognement d'excuse, en français juste pour énerver, James finit par trouver son étoiles du berger: l'enseigne en forme de clef de sol du vendeur de musique. Cette vision lui donne un second souffle et il avance plus vite, sans réaliser qu'il adopte finalement lui aussi la démarche en ligne droite, celle du bulldozer, qui force les plus petits que lui à se décaler, les gosses, et les plus grands à lui percuter l'épaule avant de proférer des insultes d'un classe...très douteux. Mais il n'en a plus rien à faire. Qu'on lui déboite l'épaule, peut importe, tant qu'il peut acheter ses cordes. Et en plus, pour une fois, il ne s'est pas perdu. Bon certes il a monté et descendue 6 fois l'escalator pour monter deux étages...mais il faut savoir faire des sacrifices non ?

Après quelques minutes de cette courses d'obstacles James arrive enfin à destination. A peine a-t-il mit ses deux pieds sur la moquette grise décorée de partition, qui orne le sol de la boutique qu'il à l'impression très nette de ressentir ce qu'a put éprouver Adam en arrivant pour la première fois dans le Jardin d'Eden. Sa contraste fortement avec le jardin dédain à l'extérieur. Il reste quelques secondes immobiles. Mais un vendeur au allures de rockeur, cheveux long et t-shirt dans le même style que le sien, l'aborde et avec politesse en plus:


"Bonjour je peut vous aidez ?"

Oui il peut. Jamy lui indique avec une précision de professionnel les cordes qu'il souhaite pour son instrument, qu'il à sortit au cas où l'expert décélérai une abération dans sa commande. Le vendeur lui demande un instant et s'en va dans une arrière boutique. Pendant ce temps James se promène dans le magasin. Il se ressource au reflet des cuivre, revit entre les cordes, vibre au sons des percussions. Voila son élément. Enfin un de ses élément. Il faut ajouter à cela: la photo, le cinéma, l'écriture et l'art plastique...mais.


"Voila monsieur"

Terriblement efficace le jeune vendeur tend le lot de corde précis que souhaitait son client, et en plus avec une marque présentant un très bon rapport qualité prix. Cela détend James qui pense enfin quelque chose de positif:

* en fait c'est comme partout, faut trouver les bons endroits *

Et du coup, sans doute prix dans les filets du commercial, il se laisse tenter par un petit Djembe. Après avoir payé il se dirige vers la sortit, son nouvel instrument sous le bras, tellement pressé d'en jouer, avec Ellen par exemple, qu'il ne se méfie pas du courant de la foule.

Il n'a pas le temps de faire cinq pas qu'une jeune fille qui allait entrer dans le magasin de musique le percute violemment. Le djembe tombe sur le sol et dans un sinistre craquement se brise....Dépité James lâche un juron d'un ton triste, puis se redresse et s'excuse d'abord en français, puis ensuite en américain:

"désolé..."

Il regarde à peine la personne, tentant désespérément de coller les morceau brisé de ses dernières économies et de ses espoirs de se mettre enfin aux percussion...

Mais soudain un bruit de bris plus sonore l'alarme...une chaussure de sport vient de piétiner l'étui de son violon avant de continuer son chemin...une énorme boule vient de naitre dans la gorge du musicien...il n'arrive même pas à se redresser et reste à genoux, les deux mains à plat sur le sol, dans un mutisme profond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sight-of-at-home.skyblog.com
 
On the "corde raide" [Pv avec Rachel Bride ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» * Cherche a collaborer avec MC pour "Beatmaker Symphony"
» tengo cita con usted (Paco Ibañez) - traduction de "j'ai rendez vous avec vous" ... de Brassens ..... version torito
» le "bass mute"
» z'avez dit "lutherie sauvage"?
» Ensemble "Pierrot Lunaire"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK'N'ADDICTION :: LOS ANGELES CITY :: :: DOWNTOWN :: :: /SHOPPING CENTER/-
Sauter vers: